Nos travaux/Our work

L’URPP s’intéresse à plusieurs axes de recherche, dont la santé et la sécurité au travail fait parti.

urppchusj.com/

Voici un résumé de nos travaux en lien avec l’exposition professionnelle aux antinéoplasiques.

[English will follow]

Surveillance environnementale

Le programme de surveillance de la contamination environnementale existe depuis 2010. On remarque une baisse de la contamination en cyclophosphamide depuis 10 ans; bien que les concentrations diminuent, certaines surfaces demeurent principalement contaminées.

Surveillance biologique

Une première étude pilote dans un centre québécois a démontré qu’aucun des 101 travailleurs avaient des antinéoplasiques (FBAL Le métabolite du 5-fluorouracile, cyclophosphamide, ifosfamide, méthotrexate) détectables dans un échantillon d’urine collecté après leur quart de travail.

Des résultats identiques ont été obtenus dans deux autres hôpitaux, avec 56 travailleurs.

Des résultats similaires ont ensuite été obtenus dans trois centres québécois, où aucun des 18 travailleurs n’avaient des antinéoplasiques détectables dans des collectes d’urine de 24 heures.

Circuits fermés

Nous avons collaboré à une revue Cochrane qui conclue qu’il n’existe pas d’évidence de qualité démontrant ou réfutant un effet positif sur la santé des travailleurs à utiliser les circuits fermés (closed-system drug transfer devices) en plus des pratiques de manipulations sécuritaires.

Peu d’études ont évalué les impacts économiques de l’utilisation de circuits fermés et celles-ci sont incomplètes.

Une analyse des circuits fermés disponibles sur le marché nous a permis d’évaluer la variabilité dans les coûts potentiels de ces systèmes.

Décontamination

Plusieurs scénarios de décontamination du cyclophosphamide ont été testés; on retient l’importance de réaliser plusieurs nettoyages successifs.

Des résultats similaires ont été obtenus pour la décontamination du 5-fluorouracil, irinotécan et méthotrexate.

Autres

En plus de la contamination dans les hôpitaux québécois, nous avons déterminé que certaines surfaces de 20 pharmacies communautaires étaient également fréquemment contaminées au méthotrexate.

Les contenants extérieurs des antinéoplasiques sont également fréquemment contaminés et une source de contamination croisée.

———————————————–

Environnemental monitoring

The environmental monitoring program started in 2010. We observed a reduction in cyclophosphamide surface contamination for the last 10 years; although concentrations were reduced, some surfaces remain frequently contaminated.

Biological monitoring

A first pilot study in one Quebec center showed that none of the 101 workers had antineoplastic drugs (FBAL 5-fluorouracile metabolite, cyclophosphamide, ifosfamide, methotrexate) detected in their end-of-shift urine sample.

Identical results were obtained in two other hospitals, with 56 workers.

Similar results were also obtained in 3 Quebec centers, where none of the 18 workers had antineoplastic drugs detectable in their 24-hour urine samples.

Closed-system drug transfer device

We collaborated to a Cochrane review that concluded that « there is currently no evidence to support or refute the routine use of closed-system drug transfer devices in addition to safe handling of infusional hazardous drug« .

Few studies evaluated the economic impacts of CSTDs and those studies are incomplete.

An analysis of CSTDs available on the market allowed us to evaluate the variability of the costs involved.

Decontamination

Many decontamination strategies were tested with cyclophosphamide, many successive cleaning steps are needed.

Similar results were obtained to decontaminate surfaces with 5-fluorouracil, irinotecan and methotrexate.

Others

In addition to evaluating contamination in Quebec hospitals, we found that some surfaces in 20 retail pharmacies were also frequently contaminated with methotrexate.

The exterior surface of antineoplastic drug contaminers is also frequently contaminated and a source of cross-contamination.



Nos autres travaux vous intéressent?